Aviron Bayonnais – Biarritz Olympique : les rumeurs de fusion ne cessent d’enfler

Une éventuelle fusion entre l’Aviron Bayonnais et le Biarritz Olympique est dans toutes les bouches au Pays basque mais les présidents des deux clubs de rugby continuent de démentir catégoriquement l’information.

L’Aviron Bayonnais et le Biarritz Olympique vont-ils fusionner ? La rumeur ne cesse d’enfler depuis trois semaines au Pays basque. Si les indiscrétions se multiplient, les présidents des deux clubs historiques du Pays basque continuent de démentir, à l’image de Serge Blanco, le président du Biarritz Olympique, chez nos confères de France 3 Euskal Herri.

Le président de l’Aviron bayonnais, Manu Mérin, dément également catégoriquement ce mardi. Il confirme avoir bien parlé à ses joueurs ce matin mais pas, dit-il, pour officialiser la fusion, simplement pour confirmer un dialogue avec Serge Blanco sur l’avenir à plus long terme du rugby au Pays basque, et l’éventuelle création d’un grand club basque.

Une fusion effective au 1er juillet 2015 ?

D’autres sources contredisent cette information, expliquant que les biarrots ont été informés de la fusion par SMS, les bayonnais par leur président, que la fusion serait effective au 1er juillet prochain. Le nouveau club s’appellerai « Bayonne Biarritz Pays Basque ».

A Bayonne, plusieurs actionnaires souhaitent la tenue rapide d’un conseil de surveillance. Selon l’un d’eux, seul un cercle restreint d’actionnaires serait dans la confidence d’une fusion.

Ce mardi matin, le tribunal de commerce de Bayonne a de son côté démenti avoir reçu le moindre document ayant trait à une fusion. Pas de trace non plus d’un quelconque projet au Comité de rugby Côte basque – Landes.

« Pour moi, c’est fait (…) Tout est fait pour, peut-être, la concrétiser demain matin »

Pour Philippe Neys, actionnaire de l’Aviron et adjoint au maire de Bayonne, Serge Blanco et Manu Mérin sont des menteurs.

« On nous a menti »

« Depuis un mois on entend rumeur sur rumeur, on nous mène en bateau, on nous a menti », estime Manex Meyzenc, président du club des socios de l’Aviron Bayonnais, invité de France Bleu Pays Basque ce mercredi matin. « On nous a dit que la fusion n’était pas à l’ordre du jour alors que visiblement le dossier était bien avancé ». « Il faut que ça s’arrête ».

Il explique avoir appelé Manu Mérin ce mardi pour lui demander des explications. Le président de l’Aviron Bayonnais doit les rencontrer dans la soirée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *