On nous doit la vérité…

Avant de développer certains points, nous tenons à vous demander le plus grand respect pour les acteurs de ce feuilleton à rebondissements qui dure déjà depuis trop longtemps !

 

Après une saison que nous qualifierons d’une des meilleures au niveau du jeu mais malheureusement mal terminée malgré un total de 52 points jamais atteint par un condamné, nous n’avons cessé de vous représenter auprès du club et notamment dans le conseil de surveillance. Tout au long de cette année, il nous a été présenté des chiffres plutôt rassurant concernant notre club, laissant à penser d’un avenir plutôt en bleu et blanc. Des signatures de joueurs actées (même en cas de relégation) , un organigramme complet avec un rapprochement de la structure formation … : jamais au grand jamais nous n’avons entendu le début d’une phrase concernant « une réflexion » en cours .

Jusqu’à ce 30 mars et la convocation en urgence par le président des membres du conseil de surveillance (une réunion informelle mais capitale en quelque sorte) , avec pour ordre du jour la vente des actions de M.Afflelou à un des membres actionnaires du conseil de surveillance qui deviendrait pratiquement majoritaire par cette opération (48% des actions) : inconcevable dans l’esprit de notre club !!

Cette réunion allait sans doute accélérer le sens de la « Réflexion » ! en effet le 23 avril suite à un article paru dans la presse , notre président annonçait par mail aux actionnaires qu’un groupe de 21 actionnaires s’était porté acquéreur de l’ensemble des parts de M.Afflelou et M.Ruggieri  par la signature d’un protocole . Devant les interrogations de plusieurs actionnaires dont nous faisons partie , nous plaignant de ne pas avoir été mis au courant de l’opération , un 2eme communiqué aux actionnaires daté du 30 avril destiné à nous donner un peu plus de détails quant à cette opération dite réalisée dans l’urgence et expliquant ceci : « … cette concentration de près de la moitié du capital (48%) entre les mains d’un seul actionnaire, QUEL QU’IL SOIT, m’a paru contraire aux intérêts du Club et à la mise en place d’un projet pérenne … » , le tout accompagné de la liste des cette nouvelle société la SA LAGUNAK AB et de ses 21 membres (pour certains déjà actionnaires) , qui se retrouvaient donc du jour au lendemain largement majoritaire et libre de prendre toute décision ..

Les premières rumeurs de fusion apparaissaient très rapidement, et déjà nous demandions à M.Manu Mérin de parler aux supporters, aux actionnaires et aux partenaires .

Le manque de clarté et de communication vont très vite aider à augmenter les rumeurs et les suspicions , engendrant un climat de plus en plus lourd a supporter , y compris pour le coté sportif .Jusqu’à ce mercredi 13 mai où à la demande pressante et répétée du président des socios , M.Manu Mérin accepte de recevoir une délégation de représentants de supporters (Socios , Peña Baiona , LGA , BOC) . De cette réunion qui dura 1h30 , rien ou presque ne nous fut annoncé : « .. nous sommes rentrés dans une réflexion commune … à votre question de savoir si le 21 aout l’aviron débutera le championnat , si je vous dis oui je vous mentirai , si je vous dis non je vous mentirai , on n’en sait rien !! .. » .

Dès le lendemain devant une fois de plus le manque de clarté et d’informations , et nous sentant attaqués et discrédités aux yeux des supporters que nous représentons , confirmant par communiqué que « nous restions à 100% contre toute fusion tout en restant vigilants » nous avons décidé de partir en quête d’explications. Multipliant les rencontres (avocats , élus , actionnaires , partenaires , supporters …. Nous avons souhaité au moins essayer de comprendre ce qui nous arrivait

« Il y aura 2 entités professionnelles au pays basque la saison prochaine … c est de la science fiction …. Confirmant des négociations en cours  .. rien n’a jamais été concrètement avancé .. » (Manu Mérin )

« je suis inquiet pour le rugby basque … quelque chose pouvait ressortir des discussions avec Bayonne .. dans le contexte actuel nous avons échangé mais jamais o grand jamais , nous n’avons parlé de fusion .. » (Serge Blanco)

Nous vous laissons juges ! Soyons quand même fairplay : disons simplement qu’ ils ne nous ont pas dit toute la vérité .

Maintenant pour terminer notre petite enquête, nous souhaitons poser nos dernières questions :

Est-il exact que le club voisin partirait bien administrativement parlant dans les prochains jours en division inférieure ?

Que la SA Lagunak AB absorberait la société SASP BO , soit après un dépôt de bilan , soit directement ? et quel avenir réservé aux salariés ?

Quels seraient alors les objectifs pour nous tous supporters , socios :

–          Quel rôle jouerons-nous dans la nouvelle organisation

–          Pour quelles couleurs nous demandera-t-on de vibrer

–          Dans quel stade chanterons-nous

–          Pour quelle équipe , quels joueurs , quel président

–          A quel prix

–          …..

 

Autant de questions qui restent à ce jour sans réponses !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *