Ne jamais oublier que c’est à la fin du bal que l’on paye les musiciens !

Deux matchs en deux mois mais 12 matchs à jouer dont 7 à domicile ! on ne peut en déduire que deux choses, la première, c’est que rien n’est joué donc pas définitif avec au pire une place de barragiste et la deuxième, c’est que la solution est avant tout dans les mains des joueurs.

Faut il tout détruire, tout remettre en cause en allant même à traiter les joueurs de « chèvres » ! Les paroles ou écrits faites après un match révèlent avant tout une profonde déception et sont à prendre au premier degré. S’il est sûr qu’un supporter peut exprimer son désarroi voire sa colère, il faut aussi qu’il accepte après que l’eau ait coulé sous le pont, que des jours meilleurs soient à venir et qu’il reste ce 16ème homme dont notre équipe a tant besoin.

Mais revenons au match pour s’apercevoir qu’une fois de plus la première mi temps n’est pas à notre honneur compte tenu de la dynamique montrée. De nombreuses erreurs individuelles, un jeu au pied faible, une conquête défaillante et un manque de soutiens dans le jeu courant sont les révélateurs de cette mi temps. A signaler aussi un sacré problème de placage pour certains, l’essai de Nagosi qui casse avec une grande facilité 3 placages pour aller marquer un essai, demande une sacrée remise en cause. Je n’ai aucun doute sur le travail de notre staff pour remédier à cela.

Des regrets qui arrivent sur une deuxième mi temps où l’entrée des jeunes a amené une bonne dynamique. Il n’y a pas eu de renoncement et on a même pu croire à une victoire mais là encore,  le manque de technique n’a pas permis cette réalisation. Il faut noter que les attitudes individuelles sont bien plus tranchantes et qu’il y a eu bien plus de vitesse ballon en main.

 

.

les deux matchs en moins à Toulon et à Jean Dauger contre Agen seront révélateurs du courage de l’implication et du vouloir de nos joueurs. L’aviron à son destin en main.

Par contre au niveau de l’infirmerie, c’est un scénario catastrophe comme le soulignait Yannick Bru. Barthélemy blessé à la même épaule, Lafage à une cote cassée et une grosse inquiétude autour d’Ugo Boniface sorti sur civière. Courage à Ugo qui a vraiment explosé depuis 4 mois, solide à son poste, percutant, on espère tous te revoir très vite sur le terrain.

Pour finir, je continue à croire en notre équipe et je refuse de succomber au défaitisme. c’est souvent dans la douleur que se construit une équipe? Alors encore et pour toujours,

AUPA BAIONA

 

 

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.