Regarder l’horizon, c’est s’en aller vers des jours meilleurs!

Dans trois jours les bleus et blancs de l’aviron Bayonnais reçoivent sur la pelouse de Jean Dauger les noirs et blancs du Club athlétique Brive Corrèze Limousin. Les lamentations c’étaient hier car l’horizon dessine l’avenir et c’est maintenant. En fait dans trois jours ! Trois longs jours pour les supporters dont la présence aurait été essentielle pour ce match.

Rappelez vous de la dernière visite du CAB et de ce match disputé sous le déluge pour un Nul 6 à 6. Je n’avais pas aimé la partition des supporters Brivistes à cette occasion. Rappelez vous du match allé perdu 42 à 23 au stade Amedee Domenech.

Et bien l’heure de la révolte va sonner. Nos »petits » se doivent de tout mettre en oeuvre pour prendre les 4 points indispensables. Que ce soit devant ou derrière, la deuxième mi temps contre Castres a généré du mieux par rapport aux matchs précédents. comme le disait Yannick Bru,
“Oui, il y a des erreurs techniques mais jusqu’alors, nous avions eu des matchs où il y avait eu des soucis dans l’engagement et le comportement. Je préfère corriger les erreurs techniques que le reste. Nous avons eu une solidarité et une organisation défensive que nous n’avions pas eues depuis longtemps. Nous faisons un sport où il faut de la fraîcheur, de l’optimisme et de la joie. Avec ce qu’on a montré à Castres, malgré les erreurs techniques, je sais que la joie reviendra bientôt. Je suis convaincu qu’on va pouvoir bâtir sur cette rencontre.”

Oui, nous aussi, supporters on est convaincu. On a un groupe jeune qui demande  des soutiens et pas des dénigrements comme on pu lire ces derniers temps. On  a des jeunes prometteurs, qui en veulent, qui travaillent et dont l’humilité est présente. Encadrés comme ils sont, ils ne peuvent que bonifier leur apprentissage.

Alors soyons fiers de cette équipe dont je rappelle le plaisir et la joie qu’elle nous a donnés avec ce titre de Champion de France et cette montée à laquelle on ne pensait pas. Ce fut de la folie, sur le stade, dans la ville et dans nos coeurs. Sachant alors leur rendre la pareille.

Oui ils seront vaillants, forts dans leur tête, concernés et motivés au maximum.

allez les « petits »

AUPA BAIONA

 

 

 

 

 

 

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.