Il n’est pas question de descendre en Pro D2

Il faut bien se rendre à l’évidence et comprendre que cela va être très dur mais pas impossible. Rien n’est facile dans la vie sauf pour quelques privilégiés. il reste les autres, 99% de la population et à la limite cela fait partie des charmes et de la vie de supporter. On y croit, on y a cru et on y croira toujours. Mais revenons au plus prés de notre équipe, l’Aviron Bayonnais.

Une ville entre la mer et la montagne, une ville historique, la rencontre de deux fleuves, un climat agréable et un super stade de ville. Stade où se déroule chaque quinzaine un affrontement de combattants où chacun cherche à faire gagner ses couleurs et là en l’occurence, le bleu et blanc. On y voit les quatorze meilleures équipes de rugby de France venir y découdre. Cela en présence d’un public surement le meilleur de France par ses chants, ses drapeaux et oriflammes, son total soutien fait d’encouragements et d’applaudissements. Nous n’avons pas la meilleure équipe de France, tous les supporters de l’aviron le savent. Mais nous n’avons pas non plus la plus mauvaise.

Il est sûr que cette saison 2020/2021 ne sera pas la meilleure vécue. Je ne reviendrai pas sur le covid ni sur les matchs perdus et ceux gagnés ni les jokers laissés en route et les possibilités qu’on a eu de se projeter plus haut. Il n’est plus temps de ressasser, de se prendre la tête, de prendre la tête de certains, il est temps de se projeter uniquement vers l’avenir et cet horizon qui nous échappe mais pas pour longtemps.

les trois derniers matchs ne me donnent pas de grands espoirs surtout les deux à venir. C’est simple, pour le premier, je ne crois pas que le stade toulousain va mettre une équipe bis mais la grande équipe pour mettre ses joueurs dans le rythme de la future finale européenne. Le deuxième et cela a été dit par leurs joueurs, les montpelliérains après leur finale européenne aussi vont tout mettre en oeuvre pour sortir de la zone où ils sont et pouvoir finir tranquillement leur dernier match. Contre les palois…sans parole. Le dernier match contre les stadistes peut être décisif surtout s’ils n’ont plus l’espoir du Top 6. Là aussi se souvenir de ce qui s’est passé il y a quelques années.

Restera alors le 12 Juin qui lui sera décisif totalemment. Perpignan, Vannes, Biarritz, Oyonnax, Colomiers, Grenoble. On en reparlera plus tard. Mais il est une chose de sûr, nous n’avons à avoir peur de personne. Nous sommes les Supporters Bayonnais et Messieurs les joueurs vous êtes les BAYONNAIS. Une horde qui doit devenir sauvage et tout renverser. Vous n’avez pas le droit d’abandonner car vous êtes les Bayonnais. Certains d’entre vous sont de grands joueurs ayant combattu sur tous les stades de France, d’autres ont besoin de travailler plus pour améliorer leurs techniques. Rien n’est perdu, il faut le croire et en tirer les conclusions évidentes. Travailler, travailler et travailler pour arriver en ce 12 juin au meilleur de votre force, au meilleur de votre engagement, au meilleur de votre vaillance. Bien sûr si on doit passer par un 12 Juin. De la première à la 80ème minute, vous devrez être concentrés, motivés, concentrés sur la victoire et uniquement là dessus.

Messieurs les joueurs, les supporters sont encore et toujours avec vous, je le suis et je ne crois pas une seule seconde à un abandon de votre part. Tous ensemble sur le chemin tracé par Pottoka.

Je sais aussi et cela n’est pas difficile à voir, il suffit de le revoir, que certains éléments extérieurs ont eu leur importance. Faisons fi de cela et mettons tout en oeuvre pour que la discipline soit aussi au coeur de notre action.
Aupa Baiona

 

 

 

 

 

 

One comment

  1. A part Agen, qui hélas mérite la descente, les autres équipes doivent continuer à rester entre elles ! Même en jouant chez le finaliste de la Pro D2, je ne vois pas
    l’équipe de Top14 perdre ( que ce soit Bayonne, Pau, Brive ou Montpellier).

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.