Il va être temps de remettre les pendules à l’heure !

C’est dans un peu plus de 2 jours, au crépuscule de ce samedi 5 juin, que « nos petits » vont affronter sur le pré de Jean Dauger les rugbymen du Stade Français. Un affrontement décisif pour garantir une place dans le top 14 pour les Bayonnais et une place dans le top 6 des finales pour les Parisiens. La victoire est obligatoire pour nous et rien d’autre. Cela ne sera pas facile mais qu’est ce qui nous a été facile depuis le début ce championnat ?

Inutile de revenir sur le dernier match si ce n’est pour dire que l’Aviron méritait mieux. Il faut  savoir se taire et s’éviter des discussions inutiles qui n’enrichissent que ceux qui les écoutent. Notre manager sait comment tirer le meilleur mais il n’est pas sur le terrain. A nos joueurs de s’imprégner des entrainements et des discussions du Staff pour se mettre vers une avancée où il mettront en place les consignes demandées. L’Aviron a toujours son destin en main et notre soutien doit lui être total. Il sera temps plus tard de tirer les leçons de ce championnat truqué et de voir ce qu’il faut améliorer.

Je n’ai qu’une peur, c’est que des éléments extérieurs viennent tout remettre en cause et cela ne doit pas arriver. Pour ce faire, il va falloir à  » nos petits » le même engagement, la même solidarité et le même collectif qu’ils nous ont montré à l’Altrad stadium. La discipline doit être permanente sur toutes les actions qu’elles soient offensives ou défensives. Messieurs les joueurs, tous les abonnés ou non, supporters de l’Aviron Bayonnais seront là, certains dans les tribunes, d’autres à l’extérieur et la plupart devant des écrans de Télévision pour vous soutenir, vous encourager et vous applaudir. Montrez nous votre force, combattez jusqu’au bout,  la fête n’en sera que plus belle. Et si dans la nuit bayonnaise, des clameurs s’élèvent de partout cela prouvera que vous avez réussi. On croit en vous.

AUPA BAIONA

Je voulais juste rajouter qu’en 2015 , le faible combat des Stadistes à Brive nous a entraîné vers la Pro D2.

One comment

  1. Tout à fait Philippe et notre équipe doit s’appuyer là-dessus sur ce non match des futurs champions de France de l’époque et des chants quelque peu déplacé à la fin du match des supporters Rochelais entonnant à tue-tête « mais ils sont où les bayonnais » alors qu’ils venaient perdre ce dernier match sur notre pelouse. Rappelez-vous les pleurs de nos joueurs à l’annonce de la victoire bonifiée de Brives. C’est avec cette rage au cœur que nous devons aborder cette rencontre. Aupa Baiona

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.