Trois coups de chapeau pour un retour gagnant !

Pour celles et ceux qui adorent le pays basque, ils connaissent forcement le club de rugby, l’aviron bayonnais , club phare de ce territoire qui rayonne au delà des limites territoriales. Hier, avant le crépuscule du soir, 12500 spectateurs assistaient à la première rencontre du championnat de France de Pro D2.

 

.

Oui , vous avez bien lu, 12500 supporters dont quelques Agenais pour un match de Pro D2. J’imagine les réactions et les envies de certains club de Top 14 devant cet afflux. Une ambiance de folie, des chants (dont notre hymne, la Pena Baiona, repris à plein poumons)), des applaudissements, des drapeaux à tout vent, des oriflammes flamboyant, bref tout ce qui fait partie de la panoplie des supporters pour encourager leur équipe. Là, pendant 80 minutes, on a vu ce qu’il se fait de mieux. C’est mon premier coup de chapeau à vous qui étaient au stade, vous êtes revenus non pas rancuneux mais heureux de vous retrouver autour d’une équipe vaillante portée par un staff de grande qualité.

La tribune Keolis avait fait presque le plein pour ce premier match de championnat. J’y ai trouvé un peu de négatif mais beaucoup plus de positif. Le négatif, il faut aussi le dire porte sur le peu d’espace entre chaque supporter assis. Les bourrelets ne peuvent plus être cachés ! mais au moins on ne devrait pas avoir trop froid à l’automne ! Collés serrés, les uns contre les autres ! Pour la tribune du haut, ce n’est que mon avis personnel,  j’ai moins entendu la force et l’intensités des chants venant du bas. Je pense que l’avancée vers le terrain en est la cause. Cela était demandé à sa construction, il fallait que le bruit porte comme dans les stades anglais plus sur le terrain et les joueurs.  le résultat a t’il été au rendez vous messieurs les joueurs ? avez  vous bien sentis le poids de ce 16 ème homme ! Le positif avec de vrais sièges avec dosserets, on s’y assoit avec plaisir. Un champ de jeu en UHD façon CinémaScope vu du dessus qui permet de voir les actions dans toutes leurs largeurs et comprendre les intentions demandées. Ce sera mon deuxième coup de chapeau pour cette tribune au design de toute beauté.

Et maintenant l’équipe, le groupe de l’aviron Bayonnais. Un nouveau capitaine présent , n’hésitant pas à s’impliquer.

Des avants rugueux, dans l’avancée, concentrés sur leur défense. Peu d’espaces ouverts et un collectif en construction. Certains parlent de la deuxième mi temps, terne et moins prolifique que les 40 premières minutes. C’est une erreur car nos « petits » ont continué le combat, ne reculant pas sur les groupés pénétrant des Agenais, les contrant même plusieurs fois. Et alors le plaisir de voir cette vitesse mise dans le jeu. Chose rarement vue ces dernières années. Un lâcher de balles ultra rapide sur un partenaire engagé, et ainsi de suite. D’où et cela me semble normal,  des ballons tombés. il faut  beaucoup d’attention dans les courses et de présence au moment demandé.  La patte du nouvel entraineur,  j’ai pu voir cela au stage à Soustons, répété sans arrêt pendant de longues minutes. C’était très impressionnant.

Nous ne sommes qu’au début du championnat. c’est encore une période de rodage, il ne faut pas l’oublier. donc confiance totale pour un avenir qui devrait être radieux. Pour finir, l’influence marquante des nouveaux joueurs présent. Ils amènent de la densité, c’est peut-être ce qu’il nous manquait l’année dernière.

Ce match a ramené la joie dans la ville, la communion entre joueurs et spectateurs est belle à voir. Maintenant premier déplacement qu’il faudra gagner pour montrer notre force.
Aupa Baiona

 

One comment

  1. C’était un match SUPER . Que ça fait du bien de revenir au stade . BRAVO à TOUS , STAFF , ENTRAINEURS, PREPARATEURS PHYSIQUES , KINES . Quelle ambiance !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.