Et ben voila une bonne chose de  » fête  » !

La, la, la, la, la, oh Bayonnais ,la, la, la, la, les Bayonnais !

Je ne pense pas qu’un seul supporter de rugby dans l’univers (oui !) n’ait vu un jour un tel début de match avec un tifo d’une telle densité. Pour rappel, à l’origine, un tifo signifie l’ensemble des animations visuelles et des chants de supporter dans les tribunes d’un stade. Comment ne pas être transcendé devant ce Vino Griego chanté et accompagné par des bâtons lumineux remués à tour de bras. Même les premiers toulousains au bout du tunnel semblaient interloqués. Vous pouvez en voir une vidéo sur notre site.

L’Aviron Bayonnais recevait en ce samedi 29 octobre 2022, la grande équipe du stade toulousain, la seule avec 5 étoiles sur son maillot. Un stade à guichets fermés avec des demandes de places sur toute la semaine précédente comme pour remplir  le stade de France.

Pour répondre à tous ces gens qui minimisent l’équipe venue affronter les Bayonnais et les remarques souvent désobligeantes qui alimentent cela et les critiques, je vais faire court, oui, il manquait 10 internationaux. Oui, et alors ! est ce notre faute ? la réglementation de libération des internationaux français a été approuvée par tous les clubs. Point final !

En première mi-temps,  » Nos petits  » ont dominé dans tous les secteurs de jeu la jeune équipe toulousaine. Un Gaetan Germain au summum de son art et qui non content de marquer un bel essai, a transformé toutes les pénalités causées par l’indiscipline des Toulousains.  Précis en attaque et concentré en défense, il a été un des artisans majeurs de cette rencontre. Une première mi temps de rêve où la débauche d’énergie de tous les bayonnais ont étouffé les rares velléités Toulousaines. Facundo Bosch après un groupé pénétrant était à la conclusion d’un deuxième essai sans contestation possible.

23 à 3 à la mi-temps, il y avait de quoi rêver même d’un bonus offensif !

Hugo Mola confiait, « Ces vingt premières minutes nous coûtent cher en termes de points et de discipline. Elles nous laissent un goût d’inachevé malgré deux ou trois breaks intéressants avec des miettes. » 

Qu’allait il se passer pendant cette deuxième mi-temps et « nos petits » allaient ils continuer leur marche en avant ? une grande résistance tout d’abord où aucun ne fléchissait devant le nouvel engagement des toulousains. Le combat était permanent et les chocs rudes pour les organismes. Il n’était pas question de céder, il fallait cette victoire surtout que les palois étaient allés gagner sur la terre des champions d’Europe !

 » Nos petits  » critiqués par leur jeu en touche, allaient gagner de nombreuses munitions sur les lancers adverses.  Sur ses 15 lancers en touche, les rouges et noirs n’allaient en gagner que 8 ! Cela allait jouer un rôle important sur le déroulement de cette mi-temps. Le roseau pliait mais ne se rompait pas. L’essai de Lucas Tauzin n’allait être qu’un feu de paille car la défense de Pierre Huguet qui plaquait aux 4 coins du terrain et la bravoure de notre capitaine, leader de combat galvanisait toute l’équipe qui ne cédait qu’en fin de match par un essai à la 75ème minute.

Les dernières minutes montraient que notre équipe n’allait pas perdre son invincibilité à domicile. Un fin bizarre où tout le stade s’était levé croyant le match fini. Mais non il y avait un appel à la vidéo qui ne descellait pas de faute. Les toulousains jetaient toutes leurs forces pour ramener un bonus défensif qu’ils obtenaient après plusieurs mêlées dominatrices. L’aviron fort de sa première mi-temps régalait tout le public de Jean Dauger.

Quelques interviews d’après match :

Gaetan germain « On est satisfait, c’est vraiment un très bon début de saison, cinq victoires sur cinq matches à domicile c’était inespéré. C’est très positif. C’est vrai qu’il manquait pas mal de monde à Toulouse, mais malgré tout, on s’était dit dans la semaine qu’ils avaient encore une belle composition d’équipe. On les a pris très au sérieux, on a fait une super première mi-temps qui nous a permis d’avoir une belle avance, mais on a vu qu’en deuxième période, dès qu’ils ont commencé à jouer et à tenir plus le ballon, qu’on était en difficulté, mais ça reste une victoire contre le Stade Toulousain, et ça confirme notre bon début de saison.

« Pierre Huguet, « Dans  ce championnat de Top 14, on sait très bien qu’on peut compter que sur nous-mêmes. On savait très bien que des équipes qui jouent le même championnat que nous pouvaient nous pousser derrière. Une équipe de Toulouse remaniée? Oui et non, parce que Toulouse, même sans ses internationaux, a des joueurs qui font la différence, c’et un effectif de qualité, avec de jeunes joueurs qui veulent se montrer et qui sont frais. On voulait montrer qu’on pouvait être au niveau aussi. L’ambiance état incroyable. Je crois que c’est quelque chose d’unique en France et même, à ma connaissance, dans tout le rugby professionnel. Ça nous porte vraiment, surtout sur ces matches-là.« 

Et pour finir, Grégory Patat, manager de l’Aviron Bayonnais « On a scoré sur nos temps forts et on aurait pu encore plus scorer par rapport à la domination qu’on a eu sur cette première mi-temps. Mais je pense que cette première mi-temps nous a coûté aussi en énergie puisqu’en seconde mi-temps on a baissé de régime. On a averti les joueurs à la mi-temps, on voulait jouer dans leur camp, on voulait rester discipliné, on voulait que les Toulousains s’exposent et surjouent, et notre indiscipline nous a fait trop mal, et nous a trois mis sous pression en seconde mi-temps. Notre ligne de défense était en place, elle a retardé pas mal d’échéances, on a défendu notre ligne avec un énorme cœur, mais c’est notre indiscipline et notre baisse d’intensité physique qui nous a mis dans cette situation. »

Bravo messieurs, les supporters bayonnais sont fiers de vous et de votre vaillance. Continuez à nous faire rêver !

AUPA BAIONA

Deux photos de la nouvelle dégustation d’huitres partagées avec des supporters Toulousains,

     

avec une belle surprise

 

 

 

 

 

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.