Aviron Bayonnais : les Socios songent à lancer une souscription

L’avortement du projet d’union basque pose fortement la question des moyens de l’Aviron et du BO, la saison prochaine, en Pro D2. Les supporters bayonnais envisagent une opération de « crowdfunding »

1962151_430_socios-1200_800x400

Depuis mardi soir et le votre contre l’union basque de l’association BO Omnisports, les supporteurs de l’Aviron et du BO savent qu’ils feront chemin séparé l’an prochain, en Pro D2.

Le président de l’Aviron Bayonnais rugby pro, Manuel Mérin, a évoqué un budget aux alentours de 10 millions d’euros. Selon le même, pour l’étayer, la société sportive devra trouver 1 million, d’ici début juillet.
« Responsabilité »

Les supporters bayonnais, emmenés par les Socios du club, assurent qu’ils vont s’investir pour lever les fonds nécessaires.Le président des Socios, Manex Meyzenc, estime que c’est de leur « responsabilité ». « Nous demandons depuis longtemps de prendre plus de place au club ».

Dans le droit fil de cette idée, celle d’accroître l’actionnariat populaire au sein du club professionnel. Sa part ne dépasse pas 1% du capital aujourd’hui. Or, le capital des entreprises sert souvent d’amortisseur au moment des examens comptables.

Réduire le prix des actions

Le président de l’Aviron Bayonnais, Manuel Mérin, annonçait ce mercredi son intention de démissionner de ses fonctions. Cela lors d’un entretien à « Sud Ouest », où il ouvrait l’idée de réduire le prix unitaire des actions dans le club, pour attirer des très petits porteurs. Cela irait dans le sens du souhait des Socios.

Mais pour amener de l’argent frais, ceux-ci envisagent aussi de lancer une souscription auprès du public. « On a déjà commencé à y réfléchir. C’est à encore à valider entre nous, mais on pourrait lancer une opération de crowdfunding », suggère Manex Meyzenc. Soit un appel aux dons diffusé sur Internet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *