Où la vision d’un journaliste n’est pas forcément la même que celle d’un supporter !

En ce beau samedi de novembre printemps, la vision du match opposant nos bleus et blancs à l’armada Montpelliéraine a confirmé que cette année 2020 sera une des années les plus tragiques de notre siècle. Cette pandémie qui s’étend depuis le début d’année a vu le premier huis clos à Jean Dauger. Seule la victoire est belle et nos  » petits  » nous ont donné ce vrai moment de bonheur dont on a tant besoin.

Ma première impression a été au sortir des vestiaires de voir un groupe serein comme je l’avais rarement vu depuis le début du championnat. la première mi temps n’a fait que confirmer ce que j’avais ressenti, un groupe sur de sa force, sur de son collectif, sur de sa concentration  malgré la pression énorme d’une victoire indispensable. Face à une telle équipe privée de ses internationaux, il fallait être déterminé et ne pas hésiter à montrer notre force. La bataille au sol fut un des premiers révélateurs. notre mêlée toujours solide et ne perdant aucun ballon, la solidité de notre touche et la précision de Gaetan germain ont été des déclencheurs de victoire auxquels il faut ajouter le réalisme de nos ailiers, auteurs d’un essai chacun en début de chaque période.

Si d’entrée, la conservation et l’occupation  territoriale fut du coté des jaunes, l’abnégation et la volonté d’aller chercher le porteur de balle est le crédo de tous nos joueurs. 13 à 6 à la mi-temps avec cette interception d’école de Joseva Ravouvou qui marque son cinquième essai de la saison.Ce petit pécule est terni par la blessure sérieuse de Jean Monribot toujours aussi vaillant et celle de Barthélémy.

La deuxième mi temps confirme la montée en régime de nos joueurs où personne ne recule et les placages manqués sont repris rapidement. Le service au pied d’école de Maxime Lafage pour Aymeric Luc nous fait espérer un résultat favorable par l’écart substantiel de 14 points, 20 à 6 à la 50éme minute. La fin crispante due à l’indiscipline  et la distribution de 2 cartons jaunes révèle aussi l’abnégation défensive et la volonté de nos « petits » à tenir cette splendide victoire.

Dimanche sera un autre match avec la venue des Toulonnais dont la victoire à Agen a montré  un engagement physique intense. Un vrai défi à la portés de nos joueurs qui devront s’appuyer sur leur collectif et montrer tout au long du match leur volonté et leur nouvelle maturité.
Le peuple Bayonnais sera présent devant le petit écran pour vous soutenir, n’en doutez pas. Rendez vous dans 7 jours pour retrouver ce petit moment de grand bonheur

AUPA BAIONA

 

 

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.