Et ben, voilà !

Après les défaites d’Oyonnax et de Mont de Marsan en déplacement, l’Aviron était attendu au tournant en raison de la défaite contre Grenoble et la piètre prestation montrée. Il y avait là matière à se rapprocher des deux premières places que tous les supporters espéraient avec la manière.

Pour ne pas copier sur un commentateur disparu, je ne dirais qu’une chose « Le pied , ah quel pied! ».  23 guerriers se sont unis pour une horde sauvage qui a combattu sur tout le Pré fleuri de la première à la 80 ème minutes. Emmenés par une charnière de feu, avec un collectif retrouvé, une défense de tous les moments et des attaques enfin réussies, nos « petits » ont balayé les Nivernais comme jamais sur leur  terrain. Si la première mi temps fut équilibrée, la deuxième tourna à la démonstration pure et simple.

Que le rugby est beau quand il est joué comme cela. Là où on leur avait promis l’enfer, ils ont mis l’enfer. Là où leurs détracteurs les attendaient, ils ont remis les pendules à l’heure et là où on leur promettait une large défaite, ils ont pris le bonus offensif, 5 points dans la musette. Tout cela par un jeu simple, un jeu sans les approximations habituelles, un jeu où tout le monde parlait le même langage, un jeu où l’engagement et le combat furent permanents.

On a senti une équipe soudée, venue pour se racheter sur un Pré fleuri qui n’avait pas connu la défaite depuis le début du championnat ! C’est quand même pas rien. Alors que dire d’autre, on ne peut que saluer cette prestation majuscule. La vérité d’aujourd’hui n’est pas celle de demain disait à la sortie le capitaine Nivernais futur bayonnais. Oui peut être, alors ne prenons que la vérité d’aujourd’hui et laissons celle de demain pour l’année 2023 !

« On a bien douté, on n’était pas du tout confiant, c’est peut-être ça qui a fait qu’on s’est resserré », disait Denis Marchois.

 » Thomas Dolhagaray qui a réalisé une très grande prestation, saluait l’état d’esprit et la solidarité des Bayonnais pour la victoire 41-13 à Nevers.

Messieurs les joueurs, BRAVO et MERCI. La nuit d’après match dans tout Bayonne et ses environs a dû être chaude au bon sens du terme , bien sûr ! le prochain match contre Narbonne va nous obliger à attendre le 11 Février. Nous serons tous là pour vous applaudir et vous encourager. Vous avez mis la barre haute et il faudra le faire pour tous les matchs à venir. Une pensée à tous les supporters qui on fait le déplacement et à leur courage. Et même si je ne comprends pas tout, la victoire de Rouen en Isère a permis de révéler que rien n’est jamais acquis et que cette victoire à dû mettre un peu de baume sur leur blessure.
AUPA BAIONA

 

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.