Rien d’impossible pour la 300ème représentation du chevalier à coeur vaillant !

En ce jeudi soir 24 février, l’Aviron Bayonnais avait rendez vous sur la pelouse de Jean Dauger avec le Colomiers rugby. Le troisième contre le quatriéme. Un beau match en perpective avec le retour du public et l’ouverture des buvettes et autres restaurations. Les « petits » nous devaient une revanche après la pauvre prestation en terre biterroise.

Qui n’a pas entendu cette magnifique Pena chantée  par les dix milles spectateurs présents, n’a pas pu ressentir des frissons au delà du réel.

Qui n’a pas vu les yeux humides sur les panneaux de notre sans peur à l’ entrée des joueurs, n’a pas pu ressentir cette émotion que seul le rugby peut donner.

Un début de match tonitruant malgré le premier essai sur contre des columérins.

L’énorme placage au cou de Coletta sur Maqala à la 11ème minute allait et à juste titre entraîner un carton rouge. On peut se poser la question de la vision de l’arbitre video qui parle » d’un placage à l’épaule qui se termine au cou  » ! Je n’en dirai pas plus. Le match continue et devient plaisant à suivre avec un bel engagement de nos joueurs et un jeu au large rapide pour ouvrir des espaces.

Le magnifique essai de Germain après un déroulé de Maqala montre le début de la main mise de nos joueurs sur le match avec à la vitesse retrouvée  de nos attaquants. Et à la 38ème minute après une série de pick and go, Monribot (mais oui) trouve la faille pour un essai oh! combien mérité. La deuxième mi-temps allait permettre à nos joueurs d’asseoir leur domination et de se diriger normalement vers un bonus offensif qui leur donne la première place avant les matchs de ce soir.

Un public ravi, des joueurs qui ont relevé la tête et ont montré de l’engagement, du combat et un beau collectif. Certains rechignent sur les problèmes de touche, oui mais voila un axe de travail pour la semaine d’entrainement. Messieurs les joueurs vous avez vu le soutien du public de Jean Dauger avec une ambiance retrouvée, des chants, des encouragements mérités. A vous de continuer dans cette voie pour nous faire de nouveau vibrer.

Je ne voudrai pas terminer sans rendre hommage à Jean Monribot qui disputait son 300ème match de championnat. Un guerrier exemplaire avec l’amour de l’Aviron chevillé au corps. Il a pu voir combien il est estimé par les supporters et c’est normal.

Cette photo représente la vaillance et le combat sur tous les terrains de ce joueur. Elle date, c’est vrai mais elle montre à elle seule l’engagement de ce flanker de Bayonne..

Merci pour tout cela et AUPA BAIONA

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.