» Il faut faire le constat que l’on est en alerte rouge ! « 

Tels ont été les mots de Yannick BRU à l’issue du match entre La Rochelle, équipe taillée pour jouer le titre et l’Aviron Bayonnais, équipe pour jouer la 12 éme place.

l’Aviron, privé de ballons, trop maladroit, trop indiscipliné, manquant de rythme, dominé dans la puissance physique et dans l’engagement, n’a pas résisté à l’infernale pression des maritimes et s’est lourdement incliné sous une pluie battante face aux premiers du Top 14 .

Yannick Bru fait le constat suivant

 » C’est un scénario catastrophe. On a été outrageusement dominé dans la puissance physique et dans l’engagement. On y a laissé des plumes, on a blessé des joueurs. C’est une dure soirée de retour à la compétition. Il n’y a rien à faire. On s’est accroché quand même, pendant 20 minutes. On ne peut pas enlever à notre équipe qu’elle a mis du cœur à l’ouvrage pour contenir les assauts rochelais, mais c’était trop faible. Ce qui est douloureux c’est le constat de voir que face à ce genre d’équipe on n’est pas invité à ce niveau. Là il faut oublier le Covid-19, il faut oublier le mois passé dans le canapé, on doit mettre toute notre énergie pour redresser la barre de l’Aviron Bayonnais parce que ce n’est pas admissible.

 Il est indispensable de remobiliser les joueurs valides. C’est avec ces joueurs là que l’on va s’en sortir, qu’on va sauver notre saison évidemment… de toute façon il n’y en a pas d’autres. Ces mêmes joueurs ont fait de très belles choses dans un passé pas si lointain que ça. Ça va aussi passer par de l’humilité, du travail, de la patience pour être prêts samedi à faire un grand match. Cette énergie elle viendra d’eux, d’abord, parce que je pense que je ne vais pas avoir besoin de dire beaucoup de choses. Certains ont rivalisé, d’autres beaucoup moins c’est le constant impitoyable du sport de haut niveau donc on fera les autocritiques et on va remobiliser ceux qui ont envie de montrer une belle image de l’Aviron Bayonnais et en l’occurrence avant de parler de belle image il s’agit réellement de sauver notre saison. Mais je ne pense pas que ce sera difficile de remobiliser les énergies. On peut se trouver plein de circonstances atténuantes mais le constat est qu’aujourd’hui face à La Rochelle – deuxième du championnat – on n’est pas invité à ce niveau d’engagement, on y laisse des plumes, on casse des joueurs, on a plus le temps de s’apitoyer sur notre sort, il faut de suite montrer à nouveau un visage conquérant. »

Que dire de plus après cette interview ? le constat est fait et les trois prochains matchs, réception d’Agen et de Brive, déplacement à Castres seront importants pour la suite voire décisifs pour le moral. Ne pas oublier que l’on n’est qu’à la moitié du championnat.

Les conséquences du Covid 19 chez une personne laissent qu’on le veuille ou non de graves séquelles physiques et si cela n’explique pas tout, il faut le prendre en compte.

En tant que supporter, je ne peux que regretter ces 4 défaites consécutives qui nous ont fait mal. Mais je me refuse à tout condamner, à tout rejeter. C’est trop facile de cracher sur ce qu’on a  idolâtré. Alors je m’accroche à mon rôle de supporter et j’attends des jours meilleurs qui peuvent arriver vite.

Dans le cas contraire, il me reviendra à la mémoire des images de total bonheur, la remontée, le titre de champion de Pro D2, la folle ambiance de la victoire contre Toulouse. Et même si c’était avant, AUPA BAIONA !

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.