Un grand pas vers un horizon rempli de soleil

un hurlement de joie, des cris de bonheur, des remplaçants qui courent comme des fous pour communier avec les joueurs restants. Un cercle qui s’étreint et chante sous le regard étonné et le sourire de Pelo qui découvre. A la fin du match, La prière d’afa Amosa , international Samoan au physique impressionnant, qu’elle est belle la victoire.

Aprés la claque reçue à Clermont, les joueurs de l’aviron Bayonnais se savaient attendus, les critiques de la presse nationales, la colère des supporters, tout cela  présageait un victoire bonifiée pour les toulonnais et une longue descente vers les barrages et tant qu’à faire vers la PRO d2 ! Mais les joueurs avaient leur destin entre leurs mains et nul doute que le staff bayonnais allait tout faire pour motiver nos « petits » afin qu’ils montrent un autre visage.

S’il est vrai comme le soulignait Yannick Bru que les joueurs varois étaient handicapés par l’absence de 20 joueurs, il fallait montrer l’envie, la solidarité, le vouloir face à cette équipe qui était quand même allée gagner à Pau. Malgré un début de match fébrile avec de nombreuses fautes de main des deux cotés, nos joueurs ont de suite montré un visage combattif, un impact de tous les instants et un sans faute sur les placages. Ce n’est pas l’essai de Julien Ory après une longue glissade (chance!) en bout de ligne sous Ravouvou qui allait diminuer ce désir de se battre et d’avancer.

Revanchards avec un pack puissant et des « gros »  présents et combattifs, l’essai tout en puissance d’Afa Amosa qui déchirait le premier rideau toulonnais, permettait aux bayonnais de passer en tête.Ils allaient tenir jusqu’au bout grâce une défense pleine de solidarité malgré les 3 cartons jaunes encaissés. Le dernier contest de Robinson en était la meilleur preuve.

cela faisait dix ans que Bayonne n’avait plus gagné au stade Mayol et avec ce succès, « nos petits »reviennent à une longueur de Pau et  un match en retard à jouer à domicile contre Agen. Ils tiennent toujours et encore plus leur destin entre leurs mains.

A l’issue de cette partie et au micro de canal plus, Arthur Duhau disait « c’était très important pour nous de se rattraper ici, on a fait le taf et on va rester en Top 14 ». ce que soulignait aussi Manuel Ordas « La semaine dernière, c’était impardonnable. Il fallait réagir, on voulait gagner et on savait qu’on n’en prendrait pas soixante dix ».

Le mot de la fin appartient à notre manager « la victoire est très important mais il n’y a rien de très logique, on est trois fois en infériorité numérique. Ça n’a pas été un grand match sur le plan technique mais sur le plan du courage, on a remis les choses en place, on s’est fait un peu pardonner nos quinze dernières minutes de la semaine dernière ».

ce match était aussi empreint d’une grande émotion après le décès de Jean Grenet, maire de Bayonne de 1995 à 2014 et fervent supporter des bleus et blanc. Cette victoire lui est dédiée , les Socios de l’aviron Bayonnais présentent leurs plus sincères condoléances à sa famille.

l

la venue de Lyon va être préparée sereinement, nul doute que tout va être fait pour un résultat positif. Vos supporters sont toujours là pour vous encourager. On compte sur vous et merci de cette victoire. AUPA BAIONA

 

 

 

One comment

  1. Sûr on sera toujours là pour notre club , nos joueurs , notre staff ,Quelles sont belles nos « COULEURS BLEUS ET BLANCS  » AUPA BAIONA

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.