et pourtant !

Deux jours après la victoire du Lou sur la pelouse de Jean Dauger, la frustration reste le sentiment dominant. Un match important a été perdu mais pas un match primordial engageant l’avenir. Un match qu’il ne fallait pas perdre pour valider notre victoire à Toulon mais c’est comme ça, l’espoir est toujours la. Il fait vivre dit on, alors on va vivre pour retrouver la joie et le bonheur dont nous avons tant besoin en ce moment.

Qui dit frustration, dit aussi colère comme le soulignait Yannick Bru. Colère de ces deux essais encaissés par une mauvaise défense, colère dont il va falloir se servir en fin de semaine pour ramener au minimum les quatre points de la victoire contre Agen. Avec ce résultat, l’Aviron bayonnais quittera la place de barragiste et quid de la suite ? surement le 17 avril au stade du Hameau pour un match cette fois ci décisif. Mais attention, Agen ne va pas venir en victime désignée, ce sera dur, âpre, il ne faudra rien lâcher.

L’espoir est fait aussi d’observations et de certitudes. Ce match a été un long combat et s’il y a une chose dont on est sur, c’est que nos « gros » n’ont pas laissé leur part aux pauvres. Ça a tapé fort, la mêlée a tenu, la touche a rempli son rôle de fournisseur de premier ballon. La victoire commence devant disent souvent les entraineurs.

Alors ce collectif qui nous avait tant séduit et qui faisait notre force avant cette interruption de plus d’un mois, il faut le retrouver, ne faire qu’un et donner tout ce qu’il faut pour renverser son adversaire.

Nul doute que les entrainements de cette semaine vont permettre certaines retouches comme les placages aux jambes qui font qu’un joueur de 70 kgs peut faire tomber un joueur de plus de 90 kgs et ils sont  légions dans les équipes.

Messieurs les joueurs vous avez toujours votre destin et celui du club entre vos mains. Croyez en vous, en votre vaillance, en votre engagement. Combattre pendant 80 minutes pour ne rien regretter. Des surprises sont possibles et rien n’est perdu.
Le peuple Bayonnais sera la samedi, il vous soutient, il vous regarde, il vous aime. Soyez fier de cela et n’oubliez pas que le « vouloir » renverse souvent des montagnes.

AUPA BAIONA

 

One comment

  1. Oh oui! Avec la rage de vaincre, l’amitié soudée de tous et la bonne entente tous ensembles . Bien sûr nos « Bleus et Blancs » savent gagner et cette force ils l’ont tous dans leur tête . Tous les supporters sont avec eux . Aupa Baiona

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.