Nouvelle saison et déjà un premier épisode plein de belles promesses dans « l’amour est dans le pré ».

Les astres étaient au rendez vous pour cette rencontre majeure entre le deuxième (meilleure attaque, meilleure défense) et le troisième. Un temps printanier, la pluie attendue absente et un public bouillonnant d’envie, voila le décor planté !  Une rencontre où « nos petits » avaient l’obligation de la victoire après leur prestation dans le cité Aixoise.

 »Bayonne, c’est un gros test comme celui que l’on a eu à Mont-de-Marsan. On aura besoin de réussite, de courage et de solidarité. Je suis sûr que l’on peut faire un bon match. On veut profiter de l’occasion », disait  Joe El Abd avant la rencontre.

 »On ne peut pas se permettre de passer à côté, de mal le préparer. Oyonnax, qui arrive, c’est quand même un gros, gros test. C’est peut-être l’équipe la plus forte, la plus complète », déclarait le manager de Bayonne Yannick Bru.

l’entrée de nos joueurs se faisait sous une Pena magnifique dans un stade Jean Dauger en folie, les supporters avaient décidé d’encourager fortement leur èquipe.

Pendant Plus de 80 minutes, chacun comme chacune a pu retrouver ce bonheur que seule une rencontre comme celle la peut amener dans une période où tout n’est pas rose. L’Aviron a réalisé sa plus belle prestation depuis longtemps. Un match de vaillants avec des « gros », des attaquants et une charnière où tous les participants étaient à l’unisson. Le match tant attendu loin de celui de Nevers car le jeu, la vitesse, l’abnégation, la réussite ont été permanents. Un jeu attendu depuis le début de ce championnat, un jeu où la prise d’intervalle débouchait sur un jeu au large sans faute individuelle.

Et que dire de Sireli Maqala, jeune fidjien, champion du monde en rugby à 7 qui gardera toujours en lui son nom scandé par les 10 000 spectateurs en standing ovation.

Et que dire de cette première mi temps à 31 à 7, fruit d’un travail acharné mettant les « Oyomen » au bord du KO.

Et que dire de cette deuxième mi temps où un public en transe a répondu à une équipe en feu. Une ambiance de Top 14 où les chants , les cris et les applaudissements étaient permanents. Les supporters retrouvaient leur équipe et les joueurs retrouvaient leurs supporters.

Et que dire des remplaçants qui se sont tous mis au diapason pour faire de cette soirée une soirée de rêve.

Cette soirée parfaite nous permet de reprendre la deuxième place. Mais tout n’est pas joué. Rappelez vous , il ne faut pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué !

Prochain bloc, l’Aviron se déplace à Mont de Marsan alors qu’Oyonnax reçoit Bourg en Bresse. tout peut de nouveau changer. Mais on y croit, on croit à ce sentiment de revanche de « nos petits », on croit en cette »nouvelle équipe ».

Bien sur un déplacement où la défaite sera interdite après un tel match.

Allez de tout coeur avec vous

Aupa Baiona

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.