un seul mot prédomine à l’issue de ce match « Fierté » ».

Oui, fierté d’avoir vu pendant 80 minutes une équipe de combattants, une équipe qui n’a que rarement reculé, une équipe qui est restée solidaire de bout en bout avec tous les joueurs impliqués dans les taches défensives, une équipe qui a tout donné dans l’engagement, une équipe qui s’est battu, oui Fierté.

Ce matin la presse unanime loue l’intensité montrée par les Bayonnais qui méritait mieux que ce zéro point de ramené.

Oui, fierté car « nos petits » peuvent avoir des regrets après avoir mené pendant 68 minutes suite à un bel essai de Sirelli Maqala qui avait enrhumé Arthur Coville. C’est sûrement injuste et dur à accepter mais c’est la loi du Top 14. Faut il revenir sur le déroulement de ce match ? Si ce n’est pour dire que l’essai de pénalité a été le tournant. Est il mérité ou inadmissible ? Aux techniciens de le dire mais sur introduction Bayonnaise, la mêlée enfoncée était la première ! Je n’ai pas de souvenirs d’avoir vu cela depuis longtemps voir jamais !

Voici quelque réactions entendues à l’issue de ce match,

Camille Lopez « On a été très bons dans les collisions, nos avants ont fait un gros travail notamment en première mi-temps, on a défendu notre ligne, on a été solidaire, on y met un cœur énorme etc. Ce sont des bons points. Mais ça ne suffira pas. Il y a trop d’approximations. Comme je l’ai dit sur certains secteurs…Aujourd’hui, je prends mon carton (66e) et ça nous met au plus mal. On reproduit les mêmes erreurs. On ne peut pas, je ne peux pas me permettre des erreurs comme ça.Il y a des points positifs et on va s’en servir pour continuer parce que le chemin est long. »

Pierre Huget « C’est très frustrant parce qu’on a mis les ingrédients au niveau de l’état d’esprit mais derrière ça bascule à cause d’une somme de détails. Il va falloir apprendre vite pour aller chercher des points. Tout n’est pas à jeter, mais il y a beaucoup de points à corriger. »

Gregory Patat « Il y a beaucoup de frustration du résultat. On n’a pas eu la possession (25%), beaucoup de déchets en touche (six perdues) qui ne nous a pas permis d’avoir du contenu et de la continuité dans le jeu. Les peu de ballons que l’on a dans la première période, on les jette. Certes, il y a eu beaucoup de courage et d’état d’esprit en défendant notre ligne, mais si on veut prendre des points, ça ne suffira pas. D’autant qu’on se rend compte que quand on le ballon, on est intéressant. On s’est créé des occasions. Et globalement, mon équipe a été très courageuse, a bien défendu sur la ligne. Le Stade Français a tapé contre le porte et a voulu faire sauter le verrou. On a réussi à défendre. Le paradoxe, c’est sur nos possessions qu’on cède, sur une mêlée pour nous. C’est bien, mais il faut faire plus.On a un tournant à la 68e minute. Le break, on a cru le faire, avec Sireli Maqala, mais il y avait 50 cm hors-jeu. Si Sirli est derrière les pieds de Gaetan Germain, on score et on valide tout le travail du groupe. On va en tirer du positif, ne pas baisser la tête dès la 3e journée. On est un groupe jeune, 20 nouveaux… Le moindre grain de sable porte préjudice. C’est dans la construction de notre histoire. Je préfère perdre ce soir, avec beaucoup de frustration et zéro point, mais en proposant ce contenu que d’avoir une démission totale des joueurs. »

OUI, fierté de tout cela, des joueurs , du travail du Staff. On grandit de nos échecs et le match contre l’UBB qui arrive sera là aussi dur, engagé, intense et déterminant. Vexés  de leur défaite en amical, les joueurs « du meilleur entraîneur du monde » comme l’a souligné ironiquement papa Roumat, vont mettre tout en oeuvre pour prendre leur revanche ! Et bien « nos petits » seront présents pour y répondre. Nous aussi les supporters, nous serons là . Nos chants, nos applaudissements vont retentir comme seuls savent le faire les supporters Bleus et blancs. Jouons à fond notre rôle de 16ème homme !

AUPA BAIONA

 

One comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.