Dans le hameau surpeuplé, règne la « scoumoune » , les villageois bayonnais ne sont pas excommuniés !

Si Thiercelieux avait assisté à la rencontre opposant les Bayonnais aux Palois, il aurait surement créé une nouvelle version « des loups garous » ! Comment plus mal commencer après deux essais de contre encaissés au bout de 7 minutes de jeu !

3ème minute, touche offensive jouée par « nos petits », contrée pour un essai tout en vitesse de l’ailier Palois !

7ème minute, coup de pied vers l’en but Bayonnais qui entraine une mésentente entre Erbinartegaray et Bogado pour un essai tout en surprise de l’autre ailier Palois.

Mais ce n’était pas sans connaitre le caractère de cette équipe Bayonnaise qui de nouveau repartait au combat, ne lâchait rien et allait encore une fois montrer un engagement total. La messe n’était pas encore dite et si la scoumone (dans le sens malchance) continuait à être présent, la justesse des coups de pied de Camille Lopez réduisait petit à petit l’écart.

l’indiscipline et les échauffourées conduisaient à un essai d’Erbinartegaray amené par un coup de pied à suivre de Guillaume Rouet. Le match reste plaisant à voir, aucune équipe ne cherche à gagner du temps et le deuxième essai d’Emilien Gailleton vient clôturer la première mi temps.

La deuxième mi temps est marquée par un combat permanent, un rythme soutenu et une débauche d’énergie de tous les instants. Deux pénalités permettent aux Bayonnais de se porter à la hauteur des Palois.

22 à 22 à la fin du match , « nos petits « ramènent 2 points de leur déplacement, 2 points oh combien important pour la suite du Championnat.

Les réactions sont positives et

Grégory Patat, manager de l’Aviron Bayonnais : « Je suis heureux, tout simplement, parce que c’est des points importants face à une belle équipe paloise qui était dans une dynamique de victoire intéressante. Mais je pense qu’il y avait mieux à faire, tout simplement. On peut perdre à la dernière minute. Le paradoxe, c’est qu’on prend des points en première mi-temps, alors que je pense qu’on maîtrisait notre sujet en mettant à mal cette équipe paloise. Mais à contrario de nous, ils ont exploité la moindre opportunité qu’ils ont eu, en scorant 22 points en première mi-temps. C’est trop, c’est trop lourd pour espérer quelque chose à l’extérieur.

On est très heureux d’être sixième. Maintenant, on a huit équipes derrière nous, c’est ça le plus important. Donc nous, on avance petit à petit, on construit notre saison et c’est important de maintenir les Palois derrière. On parle toujours de maintien tant que mathématiquement il n’est pas acquis. On ne va pas s’enflammer.

Maxime Machenaud, demi-de-mêlée de l’Aviron Bayonnais : « C’est deux points de pris. On n’est pas non plus euphorique. On est peut être plus précis. On aurait pu aller chercher davantage. On va se contenter de ces deux points. C’est un match qui a été âpre, difficile à disputer, où on s’est mis dans le dur un peu tout seul en première mi-temps et ensuite on a montré beaucoup de caractère pour revenir dans la partie petit à petit

Baptiste Héguy, troisième, ligne de l’Aviron Bayonnais : « Honnêtement, je suis très satisfait. C’était franchement pas évident, ces deux points, il fallait les prendre, surtout après avoir été mené 14-3. L’état d’esprit comme le résultat sont satisfaisants. On prend deux essais casquette, sans temps de jeu, on s’en mord un peu les doigts. Mais ça ne nous a pas trop perturbé non plus, on savait qu’on était dans le match, on s’est pas affolé, et ça s’est bien passé.

Je pense qu’on peut être content, on a réussi notre première partie de saison. Maintenant, il va falloir continuer comme ça, notre objectif reste le maintien, il faut rester humble. »

L’Aviron continue sa marche en avant dans le championnat, ce match nul avec beaucoup de jeu permet à nos joueurs d’engranger et de rester à leur 6ème place.

Que dire de plus, que demander de plus ? cette journée a permis de confirmer la vaillance collective et le fort caractère de notre équipe. Faisons de ce résultat une fête de Noel et commençons à nous mobiliser pour le dernier match de l’année 2022 avec la réception de nos amis Toulonnais.

AUPA BAIONA

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.